Test et Avis : Canon PowerShot G1 X Mark III

Avantages :
  • Capteur APS-C et qualité d’image
  • Format de poche, corps étanche aux intempéries
  • Wi-Fi, NFC

Inconvénients :
  • Portée de zoom limitée
  • ouverture maximum f/2,8-5,6
  • Autonomie de la batterie de 200 prises

Les caractéristiques en bref
  • Capteur CMOS APS-C 24,2MP
  • Objectif 24-72mm f/2.8-5.6 (équivalent 35mm)
  • ISO 100-25,600
  • Vidéo Full HD jusqu’à 60p
  • Système de mise au point automatique CMOS à deux pixels
  • Rafale 9 images/seconde (7 images/seconde avec C-AF)
  • EVF 2,36 millions de points
  • Wi-Fi, NFC dynamique et Bluetooth
  • Corps étanche aux intempéries
  • Autonomie d’environ 200 photos (jusqu’à 250 en mode Eco)
  • Charge USB
  • 115 x 77,9 x 51,4 mm
  • Environ 398 g (batterie et carte mémoire incluses)

Canon PowerShot G1 X Mark III : Présentation

Les appareils photo PowerShot G de Canon sont destinés aux photographes sérieux qui souhaitent bénéficier de la puissance, du contrôle et de la qualité d’image d’un reflex numérique, mais dans un appareil photo qu’ils peuvent glisser dans une poche de veste.

Son principal argument de vente est que, pour la première fois, Canon a intégré un capteur APS-C dans un boîtier PowerShot. Le capteur CMOS AF 24 Mpx double pixel est similaire, dit Canon, au capteur de son reflex EOS 80D , qui est assez proche du sommet de sa gamme reflex APS-C.

Le PowerShot G1 X Mark III est en fait plus léger et plus fin que son prédécesseur Mark II, malgré un capteur physiquement plus grand, ce qui est assez impressionnant.

Canon lance le nouvel appareil photo comme une alternative tout-en-un à un reflex numérique pour les photographes qui veulent voyager léger et laisser leur reflex numérique à la maison. Il est peu probable que quelqu’un choisisse cet appareil au lieu d’un reflex numérique comme appareil photo principal, mais en tant que compagnon d’un reflex numérique, il est parfait, offrant des niveaux de qualité et de contrôle similaires, mais dans un format de poche. Il pourrait également être le meilleur appareil photo de voyage pour les fans de Canon.

Les caractéristiques

L’intégration d’un capteur de la taille d’un reflex numérique dans un boîtier compact n’est qu’une partie du défi technique, car la taille de l’objectif d’un appareil photo a tendance à être proportionnelle à celle du capteur. Ainsi, Canon a remarquablement bien réussi à concevoir et à fabriquer un zoom optique 3x qui se rétracte lorsque l’appareil n’est pas utilisé, et n’ajoute qu’un peu d’épaisseur. En extension, cependant, l’objectif 15-45mm offre une plage de zoom à effet de 24-72mm, avec une ouverture maximale de f/2,8-5,6.

La portée du zoom est identique à celle des objectifs escamotables 15-45 mm vendus avec les appareils photo hybrides Canon de la série M EOS, mais cette version est beaucoup plus compacte. L’objectif du PowerShot G1 X Mark III est cependant un objectif non interchangeable, ce qui a probablement donné aux concepteurs un peu plus de latitude pour la miniaturisation, mais le rend un peu plus limité.

Son zoom 3x est un peu plus lumineux que les objectifs en kit, du moins à l’extrémité grand angle de la plage de zoom. A 15mm, le PowerShot G1 X Mark III a une ouverture maximale de f/2,8.

Il faut admirer les efforts déployés par les concepteurs pour fabriquer un objectif aussi petit, utilisant neuf éléments en huit groupes et comprenant trois lentilles asphériques double face et une lentille asphérique simple face. Canon a également réussi à insérer un stabilisateur d’image à quatre arrêts.

Le capteur du PowerShot G1 X Mark III est l’un des modèles CMOS AF Dual Pixel de Canon, qui utilise un système ‘split-pixel’ pour offrir une mise au point autofocus rapide avec détection de phase. En effet, Canon revendique une réponse AF de seulement 0,09 seconde.

Vous pouvez choisir l’un des 49 points de mise au point automatique ou utiliser un mode de mise au point par zone plus large, et vous pouvez déplacer le point AF en appuyant sur l’écran LCD tactile. La mise au point manuelle est également disponible, de même que la mise au point maximale et la mise au point par bracketing.

Vous pouvez composer des images à l’aide de l’écran vari-angle 3 pouces au verso ou du viseur électronique OLED à 2 360 000 points. Ce viseur est monté au centre sur le dessus de l’appareil photo, ce qui donne au PowerShot G1 X Mark III l’aspect d’un reflex numérique ‘bébé’. Il est particulièrement impressionnant que Canon ait réussi à incorporer un écran à angle variable sans donner l’impression que le corps soit volumineux.

Le PowerShot G1 X Mark III n’est pas vraiment conçu pour capturer de l’action, mais il a néanmoins une vitesse décente, avec un mode rafale qui peut capturer des images à 7 images/s avec autofocus, ou 9 images/s avec mise au point fixée sur la première image. La vitesse d’obturation la plus rapide, cependant, est de 1/2000 s ; la plupart des reflex numériques atteignent au moins 1/4000 s, et beaucoup vont jusqu’à 1/8000 s.

Vous n’obtenez pas non plus de vidéo 4K sur le PowerShot G1 X Mark III. Au lieu de cela, le modèle est limité à 1080p Full HD, bien qu’il puisse capturer des images jusqu’à 60 images par seconde à cette résolution pour un effet de ralenti de 2x. Vous pouvez également faire appel au système de stabilisation numérique 5 axes de Canon pour la capture de vidéos.

La connectivité sans fil est bonne, avec le Bluetooth LE pour un partage rapide des images via un appareil intelligent, plus un contrôle manuel complet via l’application Camera Connect de Canon.

Toute cette technologie et cette miniaturisation ne laissent pas beaucoup de place à la batterie. Selon Canon, la petite pile au lithium-ion NB-13L du PowerShot G1 X Mark III est bonne pour 200 photos par charge, ou 250 photos en mode « Eco ».

Conception et ergonomie

Normalement, des appareils aussi petits que celui-ci présentent des compromis de manipulation importants, mais le PowerShot G1 X Mark III est très bien conçu.

Le sélecteur de mode principal sur le dessus est muni d’un bouton de verrouillage afin d’éviter de le tourner accidentellement, et sur le côté droit se trouve un cadran de correction d’exposition sans bouton de verrouillage mais suffisamment rigide pour éviter un réglage accidentel.

Le bouton de commande principal se trouve à l’avant de l’appareil photo, là où vous vous attendriez normalement à le trouver en haut de la poignée sur les appareils photo plus grands.

La deuxième molette se trouve à l’arrière, autour des boutons de navigation à quatre directions. Ce n’est pas optimal, parce qu’il faut tourner le cadran sans l’enfoncer, car en appuyant sur la bague, vous activez le mode drive, le flash, l’écran d’information ou les réglages de mise au point. Vous pourriez trouver cela assez frustrant.

Comme le zoom est commandé électroniquement, il n’y a pas de bague de zoom mécanique sur cet appareil. Vous pouvez l’actionner soit à l’aide d’un levier de zoom à ressort autour du déclencheur, soit à l’aide de la bague de commande multifonctions autour de l’objectif lui-même. Ni l’un ni l’autre n’est rapide, et le moteur du zoom est bruyant.

Avec des objectifs zoom interchangeables, vous pouvez vous attendre à ce que la distance de mise au point minimale reste la même quel que soit le réglage du zoom, mais cet objectif est comme un objectif compact, où la distance minimale change avec le réglage du zoom. Ainsi, vous ne pouvez pas faire le zoom habituel d’un reflex numérique pour obtenir une prise de vue rapprochée, car cela éloigne souvent les sujets proches de la plage de mise au point de l’objectif (la mise au point minimale est de 10 cm en grand angle, mais de 30 cm en plein zoom).

Cet objectif a d’autres limitations qui sont assez évidentes dans les spécifications et s’avèrent tout aussi gênantes dans le réel. Une portée de zoom de 3x est assez faible, et, lorsqu’elle est combinée à deux diaphragmes d’ouverture maximale au fur et à mesure que vous effectuez un zoom avant, cela semble limiter. C’est ce que l’on peut attendre d’un objectif en kit bon marché sur un reflex numérique ou un appareil photo hybride, pas d’un compact haut de gamme coûteux. Bien qu’il s’agisse d’un compromis que Canon a clairement dû faire pour installer un capteur APS-C à l’intérieur d’un appareil aussi petit, c’est un peu dérangeant.

Le PowerShot G1 X Mark III est également étanche aux intempéries, ce qui est inhabituel pour un compact.

Performances

En dehors de l’action de zoom lente, le PowerShot G1 X Mark III est très réactif. Vous le démarrez en appuyant sur un petit bouton d’alimentation sur le dessus, et l’objectif s’allonge pour être prêt pour la prise de vue. Le démarrage n’est donc pas instantané, mais c’est assez rapide.

L’autofocus est également très rapide, comme on peut s’y attendre de la technologie AF à détection de phase sur puce CMOS à double pixel de Canon. Il ralentit et devient un peu moins fiable dans des conditions plus sombres, mais dans la plupart des conditions, il est très bon.

Le capteur Canon APS-C de 24 mégapixels, quant à lui, offre des couleurs riches, un fort contraste et une bonne plage dynamique. Avec les appareils compacts, vous obtenez généralement de petits capteurs, vous devez donc vous méfier de pousser l’ISO trop haut, mais ici vous n’avez pas de tels soucis. Les détails de l’image commencent à s’adoucir avec l’ISO 6400, comme on peut s’y attendre, mais jusque-là, la qualité de l’image reste bien supérieure à ce que l’on pourrait attendre d’un appareil de poche.

Les photographes RAW utilisant les programmes Adobe Lightroom ou Camera Raw doivent noter que la réduction du bruit par défaut (ou son absence) dans ces programmes ne fait pas de faveurs aux fichiers Canon Raw. Les JPEG directement à partir de l’appareil photo sont beaucoup plus propres que les versions brutes qui apparaissent dans le logiciel Adobe, alors ne jugez pas les niveaux de bruit de l’appareil photo sur ce seul point !

Les expositions prises à l’aide du système de mesure Evaluative par défaut étaient également très précises. Cela peut paraître un peu étrange pour certains reflex numériques Canon EOS, où l’exposition est fortement liée au point autofocus actif et peut produire une surexposition et des résultats erratiques, mais il n’y a pas eu de tels problèmes ici. Toutes nos prises de vue d’essai utilisaient la balance des blancs automatique, et nous n’avons pas ressenti le besoin d’ajuster la balance des couleurs dans aucune d’entre elles.

Il n’y a pas non plus de distorsion apparente de l’objectif, ce qui est particulièrement surprenant dans un objectif aussi compact. Normalement, lorsque vous comparez des fichiers bruts avec des fichiers JPEG, vous pouvez voir l’effet de toute correction d’objectif dans l’appareil photo, mais les nôtres semblaient identiques.

Dans l’ensemble, bien que nous ayons quelques doutes quant à la plage d’ouverture limitée de cet appareil photo, au zoom lent et à la faible autonomie de la batterie, la qualité de l’image qu’il produit est excellente.

Notre avis sur le Canon PowerShot G1 X Mark III

Le PowerShot G1 X III est peut-être le roi des appareils photo compacts à objectif fixe, mais son prix, sinon sa taille, le rapproche de la concurrence directe avec des modèles compacts beaucoup plus polyvalents.

Cependant, il a un sens en tant que deuxième appareil photo à emporter partout pour les fans d’EOS, ou même pour les photographes qui ont un système d’appareil photo existant qui est trop encombrant pour être conservé avec eux pour des prises de vue occasionnelles de tous les jours.

Donnez votre avis dans les commentaires

Donnez votre avis

Test-et-avis.com