Climatisation mobile : évacuation par la cheminée ?

De nombreux propriétaires d’un système de climatisation mobile se demandent comment ils peuvent dissiper de manière optimale l’air vicié de leur appareil. La manière classique de s’en débarrasser consiste à utiliser le tuyau d’évacuation d’air fourni par une fenêtre basculante. Les problèmes qui peuvent se poser dans ce contexte sont particulièrement d’ordre visuel.

Un tuyau relié à la fenêtre n’est pas forcement jolie à voir. De plus, la fenêtre doit être ouverte, ce qui est évidemment contre-productif pour le refroidissement du climatiseur.

Une idée à laquelle pensent beaucoup de propriétaires est de transporter l’air vicié hors de la pièce par la cheminée. Est-ce que c’est possible ? Quels sont les avantages et les inconvénients ?

Évacuation par la cheminée : Avec quel climatiseur ?

Pour évacuer l’air vicié par la cheminée, vous avez besoin d’un monobloc, également appelé climatiseur mobile. Contrairement aux climatiseurs split, ces climatiseurs comportent un seul composant.

En outre, il doit s’agir d’un appareil qui ne rejette pas l’eau de condensation par l’air évacué. Il doit plutôt s’agir d’un système de climatisation avec un réservoir collecteur d’eau de condensation. Il est également possible d’utiliser des dispositifs qui renvoient l’eau de condensation dans le local à refroidir afin d’augmenter la capacité de refroidissement. Ce n’est qu’avec de tels appareils que l’air évacué doit être évacué par la cheminée.

La première condition, et la plus importante, c’est que la cheminée ne soit plus utilisée. En cas d’utilisation d’une cheminée en service, la circulation d’air peut d’une part endommager les appareils raccordés et d’autre part, faire en sorte que des particules de suie soient comprimées dans les pièces.

En principe, une consultation avec le ramoneur est absolument recommandable. On trouve chez nous les types de cheminées suivants :

  • cheminées à trois enveloppes composées de pierre d’enveloppe, d’isolant et de tuyau intérieur
  • cheminées à deux enveloppes composées d’un puits avec tuyau intérieur
  • cheminées à double paroi en acier inoxydable
  • cheminées à paroi simple constituées d’un puits minéral

Dans cette dernière variante, l’évacuation de l’air vicié par la cheminée est la moins recommandée. Ces systèmes sont les plus sensibles à l’air d’échappement chaud et parfois humide. Ici, les cendres et les résidus de particules de suie peuvent se combiner au fil des ans pour former un acide sulfureux.

Ce risque est plus faible dans les installations avec des tuyaux intérieurs ou des cheminées entièrement en acier inoxydable.

Autres exigences

Une installation de climatisation en fonctionnement génère une pression négative. Afin d’éviter que les gaz des cheminées ne soient aspirés dans la pièce, un système de contrôle de l’air évacué doit être installé, en particulier lorsque l’air est évacué par la cheminée. Normalement, le tuyau d’échappement est conduit à travers une fenêtre ouverte. Ceci équilibre automatiquement la pression dans la pièce. Une installation de climatisation avec évacuation de l’air vicié par la cheminée n’a pas besoin d’une fenêtre ouverte.

Des problèmes peuvent survenir ici. Il convient d’utiliser une commande d’évacuation d’air sans fil, par exemple. Un émetteur radio peut être fixé à n’importe quelle fenêtre. Si la fenêtre est ouverte, elle active l’alimentation électrique du climatiseur via une prise radio.

Si vous n’êtes pas propriétaire de votre logement, le propriétaire doit être consulté d’urgence, car il doit accepter une telle mesure. De plus, il est recommandé de consulter un ramoneur dans tous les cas.

Conclusion

Faire passer l’air évacué par la cheminée présente des avantages et des inconvénients. Les avantages se situent clairement au niveau visuel. Les inconvénients résident en particulier dans un éventuel endommagement de la cheminée.

Donnez votre avis dans les commentaires

Donnez votre avis

Test-et-avis.com